6 youtubers Coréens qu’il vous faut suivre absolument! | Hana Dul Set Pauline

On passe tous des heures sur Youtube et si ce n’est pas votre cas dénoncez-vous! Makeup, lookbook, vlog, haul, cash test, makeup transformation, fashion, et j’en passe, sont des thèmes de plus en plus abordés par les youtubeurs.

Les Coréens n’échappent pas à la règle : on retrouve sur leurs chaînes aussi bien des looks ultra-fashion que des produits makeup dernier cri. Vive la K-beauty. Connaissant le goût prononcé des Coréens pour la mode et le makeup, on est certain de retrouver dans chaque vidéo, les produits les plus tendances du moment! Et c’est clairement mon cas!

Je partage, avec vous, mes plus gros coups de cœur. Je vous dévoile les 6 youtubeurs coréens qui font partie de ma liste d’abonnement et qui ont tendance à me surprendre par un contenu toujours plus attractif…

헤이즐 Heizle

Heizle

Heizle a débuté en 2016, elle compte aujourd’hui environ 220 000 abonnés. Elle propose essentiellement du makeup tutorial, mais il n’est pas rare de retrouver quelques fois des vlog de quelques minutes sur sa chaîne. La qualité de ses vidéos est au top. Ses mises en scène + son décor sont tout droit sortie d’un livre de princesse… La catégorie Arstist-Makeup : elle reproduit à merveille le maquillage des idoles de l’industrie K-pop. Et c’est étonnamment bien réussi! Pas de panique pour ceux qui ne sont pas bilingue ses vidéos sont, pour la plupart, sous-titrées anglais. Paillettes et couleurs vives lui donnent clairement du peps. Et ça j’adore.

heizle1heizle2heizle3

Youtube

Instagram

Dayeong’s Beauty drawing

dayeong

Beauty, review & tutorial sont les maîtres-mots de la chaîne de Dayeong! Elle à débuté en 2011 et rassurez-vous là encore nous avons droit aux sous-tires anglais! Le gros plus? Je découvre souvent de nouveaux produits coréens grâce à ses vidéos. Et c’est toujours un plaisir de voir qu’elle utilise souvent des marques françaises. Maquillage naturel et léger. Ça lui va à ravir et ça met son visage en valeur!

dayeong1dayeong2dayeong3

Youtube

Instagram

Brute Choi

brutechoi

Un youtubeur cette fois-ci! Je nomme donc Ricky! Spécialiste du Get ready with me, il nous livre ses  conseils pour avoir bonne mine, en simplement quelques gestes et avec un brin de makeup sous le coude… Du hairstyle en passant par la lutte contre l’acné, il nous conseille de bons produits à inclure dans notre routine… Petit poke aux garçons( si vous êtes là!).

brutechoi3brutechoi1brutechoi2

Youtube

Instagram

Bambigirl 밤비걸

bambigirl

Bambigirl (ahah on notera au passage son pseudo trop cuuuuute ^^) nous parle aussi bien de produits maquillage que de vêtements. Review, fashion look, best cosmetics mais encore easy makeup (pour ceux qui galèrent un peu) et self-air font partie de sa playlist! En plus de sur-kiffer les crash-test, elle donne d’excellents conseils aux débutants. Soufflez les filles, ses vidéos sont également sous-titrées en anglais.

bambigirl1bambigirl2bambigirl3

Youtube

Instagram

ssin 씬님

ssin

Sûrement la chaine la plus complète et que je préfère! Entre makeup et humour, on retrouve la charmante Coréenne Ssin. Elle a commencé en 2008 et aujourd’hui sa chaine compte plusieurs millions d’abonnés. Le petit plus ? Les nombreuses vidéos KPOP IDOL Transformation... Elle reproduit à l’identique le makeup et le look de nos idoles. Sa personnalité est unique et c’est pour la même raison que ses vidéos le sont aussi! Je suis persuadée que vous allez craquer…

ssin3ssin1ssin2

Youtube

Instagram

Hanbyul 한별

hanbyul

Hanbyul a commencé sa chaîne en 2014 et aujourd’hui elle compte près de 520 000 abonnés. Sa particularité? Ses lookbook! La Korean Fashion Youtuber aime la mode et ça se voit. Elle peut prendre n’importe quelle pièce et créer un look actuel, tendance et atypique. Vintage, Spring, Summer, ou encore Street et Harley Quinn, elle associe TOUT et s’amuse beaucoup avec les couleurs!

hanbyul1hanbyul2hanbyul3

Youtube

Instagram

Dites-moi tout! Les connaissiez-vous?

Publicités

Beauty Water: l’eau miracle du XXIème siècle, by SON&PARK ! |Hana Dul Set-Pauline

L’eau miracle #MadeInKorea existe!

Souvenez-vous, je vous en ai parlé très brièvement il y a quelques mois sur le blog, a travers l’article consacré aux deux grands géants du maquillage en Corée du Sud: Park Tae Yoon et Son Dae Sik (ici pour le relire!).

Les deux Coréens ont ainsi créé leur propre marque « Son & Park », qui combine soin de la peau et couleur, le tout dans un « univers contemporain ». L’eau nettoyante-toner des deux complices fait partie des MUST HAVE que l’on se doit de chérir!

Selon les créateurs:

“The very first thing actress or models do as soon as they arrive at studios is to return their skin to the perfectly clean condition for successful make-up. After removing dead skin cells or impurities such as cleansing residue, it is important to have toning work and to provide moisture for easy make-up process in the next step. There was no such a product that can complete all the process at once. I made this unique product by selecting the best ingredients for my own skin.  We call this Beauty Water.”

Cela dit, il m’en a fallu du temps pour le tester… Mais c’est chose faite! J’ai finalement craqué, je l’ai testé et je l’ai tout de suite adoré!

IMG_20170319_151254

En quelques mots, la Beauty Water est un nettoyant-toner, très doux pour un usage quotidien et pour tous les types de peau. 94% origine naturelle, elle redonne à la peau un aspect vif et énergique, le tout sans irritation.

>> 3 gros points forts de l’eau de beauté selon la marque:

NETTOYANT
Ses ingrédients naturels obtenus à partir de la noix de coco, maïs, pomme de terre et de blé supprime parfaitement la peau d’impureté.

EXFOLIANT
Ses ingrédients éliminent les cellules mortes de la peau pour une peau plus propre.

HYDRATANT
Avec ses 20 types d’ingrédients végétaux (l’eau de lavande, l’eau de rose, extrait d’orange etc.), la peau devient humidifiée et flexible, ce qui facilite l’application du maquillage.

IMG_20170319_151316

Son mode d’emploi? Très simple. Il suffit d’appliquer délicatement quelques gouttes du produit sur la totalité du visage et du cou à l’aide d’un disque en coton, de l’intérieur vers l’extérieur.

Aujourd’hui, Je vous livre 5 bonnes raisons (voir très bonnes) de l’adopter!!

1. Nettoyant-toner 2in1

Incroyable mais vrai, ce petit bijou agit à la fois comme un nettoyant et un toner. L’eau nettoie la peau et ce, en un seul coup de coton. Inutile de vous préciser, qu’une fois le coton passé sur le visage, il perd direct sa couleur d’origine…. Mais les résultats sont là: les impuretés sont sauvagement balayées (adieu les cellules mortes!), le produit pénètre bien la peau pour la laisser fraîche et flexible. De plus, l’eau miracle est un toner d’enfer. Sa texture est i-den-ti-que à celle de l’eau , légère et qui sèche rapidement sur la peau! C’est la première fois que j’en teste un d’aussi bien et qui fait étonnamment bien son job! Elle prépare la peau aux maquillages et surtout elle donne une base propre, pour éviter quelconques irritations.

2. Just elegant! 

L’eau de Beauté vient dans une bouteille de  340ml en plastique mat. Je suis directement tombée en amour devant… Elle est livrée dans une boîte épaisse, sobre avec le nom du cleanser au centre et l’inscription de la fameuse marque au bas. Bouchon noir en haut et petite longue phrase descriptive sur une face du produit, la bouteille est facile à prendre en main et contient suffisamment de produit pour plusieurs mois. L’ouverture de la bouteille se fait aisément et l’embout est parfait car il ne permet pas la fuite du liquide!

IMG_20170319_151414

Je l’utilise depuis déjà quelques semaines et j’ai l’impression qu’il ne se vide pas si facilement que ça! C’est une très bonne chose cela dit! La prise en main est parfaite et selon moi, la bouteille est facilement transportable en voyage

3. Smell so goood!

Que dire de l’odeur si ce n’est qu’elle est très naturelle. Logique, puisque l’eau de beauté est composée majoritairement et à 94% de plantes naturelles. Vous aurez l’impression d’avoir appliqué une eau de Cologne très subtile sur le visage pendant un instant, mais l’odeur ne reste pas longtemps. Juste le temps de l’absolution!

4. Smart cleansing, do good job! 

Cette eau fait carrément des miracles. Elle nettoie, rafraîchie, tonifie, exfolie et j’en passe. Côté toner, je suis entièrement satisfaite, je sais que mon « daily makeup » sera appliqué sur une peau bien propre, ce qui ne risque pas de l’abîmer. À titre personnel, j’adore l’utiliser également le soir comme nettoyant, mais aussi pendant la période de grosse chaleur ou j’ai besoin d’un produit pour me rafraîchir le visage (ce qui est le cas actuellement sur l’île!). La sensation de fraîcheur reste longtemps, le visage en ressort frais et en « bonne santé ». Vous l’aurez compris : je ne m’en sépare plus.

Good job SON&PARK!

IMG_20170319_151352

5. By SON&PARK

Produit incontournable de nos deux légendes du maquillage en Corée du Sud…  Oui oui, j’estime que c’est une très très bonne raison de le choisir le produit comme compagnon de beauté! Sérieusement, connaissez-vous une autre personne qui serait le mieux placé pour parler de soin et de beauté? Park Tae Yoon et Son Dae Sik ont maquillé les plus grandes idoles du pays (et d’ailleurs), des visages (ou plutôt types de peau) ils en ont vu défiler… L’œil expert qu’ils ont développé depuis déjà plusieurs années, leur a permis de mettre au point une eau capable de nettoyer la peau en profondeur pour la préparer aux maquillages. Mais surtout d’en prendre le plus soin possible.

IMG_20170319_151210

Ce petit bijou est en vente sur le site internet de @Séphora, mais aussi sur @Amazon et surtout moins cher @Testerkorea (19euros, car soldé) ! Ah non, il est déjà soldout ^^’… Par contre, une grosse bouteille de 500ml a vu le jour récemment… et il en reste encore sur le site! Foncez!

Avez-vous déjà testé la « Beauty Water »? Qu’en avez-vous pensé?

2ème volet: 7 tatoueurs coréens à suivre absolument!

Vous avez été nombreux à avoir lu, aimé et partagé mon article d’il y a quelques mois sur les tatoueurs coréens (juste ici pour le redécouvrir) ! Merci ~~

Aujourd’hui, je vous retrouve pour le 2ème volet : 7 tatoueurs coréens à suivre absolument! Et croyez-moi, ils sont tout aussi talentueux et expérimentés que les précédents! J’ai sélectionné 7 autres tatoueurs qui ont su me bluffer par leurs dessins minimalistes, aussi bien colorés que monochromes

Découvrez juste en dessous, ma nouvelle sélection des incontournables tatoueurs sud-coréens:

~1~

@nandotattooer

nandotattooer

Minimalistes, comme je les aime! Les dessins de Nando sont d’une finesse inégalable. Motifs floraux, ou encore géométriques, les tatouages de Nando sont uniques. Elle possède plusieurs cordes à son arc, et en couleur c’est encore mieux!

nandotattooer1

nandotattooer2

nandotattooer3

nandotattooer4

nandotattooer5

nandotattooer6

nandotattooer8

nandotattooer9

~2~

@playground_tat2

tat2

Thin line, small, simple, trois mots-clés de ce Coréen basé à Hongdae. En noir et blanc pour la plupart d’entre eux, ses dessins sont d’une simplicité sans pareil. De simples traits viennent habiller entièrement le bras, les doigts ou même le cou des tatoués. Petit conseil: ouvrez grand vos yeux!

tat2-1

tat2-2

tat2-3

tat2-4

tat2-5

tat2-6

tat2-7

tat2-8

tat2-9

 

 

~3~

@goyotattooart

goyo1

Un peu plus voyant, cette fois-ci, les tatouages de Goyo se distinguent par leur réalisme. Ce tatoueur excelle dans les formes florales et animalières. Les effets d’ombres sont bien là et les détails encore plus!  Je vous propose de découvrir ses plus beaux tattoos, à mon sens!

goyo3

goyo7
goyo4

goyo5

goyo6

 

~4~

@tattooist_flower

flower1

Située en Allemagne et plus précisément à Frankfurt, cette tatoueuse Coréenne propose des dessins colorés aux traits fins. Comme son pseudo l’indique, ses tatouages aux motifs floraux essentiellement, ont tout pour plaire. Petit ou gros tatouage, il y a pour tous les goûts (en tout cas, côté filles!).

flower2

flower3

flower4

flower5

flower6

flower7

flower8

 

~5~

@horu_tattoo

horu1

Basé à Busan, le prochain tatoueur à un univers (ou devrais-je dire un monde?) bien à lui! Tatouages couleurs, monochromes, pastel;  motifs simples ou plus réalistes : il peut tout faire! Il les réussit tous, sans exception! Je vous laisse en juger par vous-même.

horu2

horu3

horu4

horu5

horu6

horu7

horu8

~6~

@tattoojune

june1

Des couleurs? Ce n’est pas ce qui manque aux tattoos de June! Cette tatoueuse d’origine coréenne, basée à Manhanttan se démarque grâce à ses dessins hyper colorés. Elle peux aussi bien dessiner sur un petit espace… que sur tout un bras! Ses tatouages peuvent correspondre aussi bien à la gente féminine que masculine.

june2

june3

june4

june5

june6

june7

june8

june9

~7~

@tattoist_doy

doy1

Dernier tatoueur de cette sélection: Doy! Il est tout aussi talentueux que ses confrères. J’apprécie énormément ses dessins aux lignes simples, quelquefois en noir mais aussi en couleurs pastel! Un seul mot d’ordre pour ce Coréen: discrétion !

doy3

doy4

doy5

doy6

doy7

doy8

 

Avez-vous des favoris? Dites-moi tout!

Interview de Mee Yung: artisan brodeur, passionnée par son métier !

Bonjour à tous!

Aujourd’hui je reviens avec un nouvel article interview qui j’espère vous plaira.

J’ai découvert récemment le don bluffant de Mee Yung, artisan brodeur depuis déjà quelques années. Je suis tombée directement sous le charme de ses créations 100% fait-main. Eh oui! La passion et la patience  sont les maîtres-mots de la talentueuse Mee Yung. De l’étendard à de la broderie sur soie et sur cuir, en passant par des blasons, cette talentueuse artisane possède véritablement des doigts de fée. Et ce n’est pas son site internet qui montrera le contraire …

etendard-alliance

De fil en aiguille, elle se livre totalement sur son formidable métier. Mais aussi sur ses passions, ses motivations, ses inspirations jusqu’à même se confier, avec sincérité, sur ses relations avec son pays natal: la Corée du Sud.

Je vous laisse donc en tête à tête avec Mee Yung!

deco-site

  1. Bonjour Mee Yung, pouvez-vous vous présenter en quelques mots à mes lecteurs ?

Bonjour, je suis artisan brodeur depuis fin août 2012. J’ai obtenu mon bac STT (Sciences Technologies Tertiaires) option ACC (Action et Communication Commerciale), en 2001. J’ai 36 ans (même si on ne m’en donne à peine 30 ans ^^). Je suis adoptée d’origine coréenne. J’ai été assistante trilingue (avec l’anglais et l’allemand) durant près de 10 ans.

2.Entre broderies et écritures, votre cœur balance ?

Pas du tout !

L’écriture est un passe-temps pour pouvoir mettre par écrit ce que l’on peut ressentir. La plupart des poèmes ont été écrits en quelques minutes ! C’est ce que l’on appelle l’écriture automatique ou l’inspiration. Mais cela m’arrive très souvent d’avoir la page blanche ^^’

La broderie est mon métier. Souvent, quand j’annonce que je suis artisan brodeur, on me pose la question « Mais tu fais quoi d’autre à côté ? » Être artisan signifie se consacrer à 100%, si ce n’est pas à 200%, de son temps à son artisanat. De ce fait, il n’y a pas de possibilité d’avoir un emploi salarié …

3.Quelles ont été vos motivations pour lancer votre site/boutique ? Que peut-on y trouver plus spécifiquement ?

C’était en 2000. J’avais réalisé un chapeau pour le carnaval du lycée. Il était si bien fait que beaucoup m’ont demandé si je l’avais acheté. J’avais trouvé cela flatteur.

J’ai voulu m’inscrire dans un BTS stylisme mais on m’a refusé l’entrée car je n’avais pas pris la bonne filière. Alors, je suis partie sur Paris pour occuper divers postes dans le secrétariat trilingue. Mais je n’avais pas pour autant mis de côté le projet de me lancer dans un domaine plus créatif et artistique. Cela m’a pris plus 10 ans de réflexion pour me lancer.

Je réalise, à la main, des broderies historiques (que ce soit dans le design ou les techniques utilisées). Bien sûr, il m’arrive d’avoir des commandes particulières et, ce, de plus en plus. Dans mes réalisations, la machine n’intervient que très peu : uniquement pour faire les coutures. Et encore ! Je termine toujours avec de la couture main ^^

Une chose à ne pas oublier quand on s’adresse à des artisans : il fait surtout sur commande ! Donc n’hésitez pas à discuter avec eux : on ne va pas mordre 😉

4. D’où vient cette passion pour la broderie ? Depuis combien de temps maintenant vous passionnez-vous pour cela ?

Ça a commencé en 1999. C’était un passe-temps pour essayer de canaliser ma nervosité. Par la suite, c’est devenu un loisir, puis une passion dévorante. Au point d’en faire mon métier. J’ai toujours eu une passion pour l’Histoire. Alors mélanger les 2 n’a pas posé de souci : bien au contraire ! Cela donne beaucoup plus de challenge.

Surtout vu les commandes particulières que je peux avoir : je suis amenée à faire des recherches sur les techniques mais également les matières utilisées pour une époque donnée. Par exemple, ce n’est qu’à partir du 14ème siècle que l’on a commencé à porter du velours en Europe, qui lui venait du Moyen Orient. Donc pour une broderie viking : cela pose problème ! Sans oublier les techniques.

Je ne vais non plus retracer tout l’historique de la broderie mais elle est intrinsèquement liée à l’évolution sociétale : plus la production de produits manufacturés augmente, moins la réalisation de broderie était chère. Mais quoiqu’il en soit, cela reste toujours un produit assez élitiste …

De plus, c’est toujours satisfaisant de réaliser quelque chose de ses propres mains : cela donne un autre rapport au travail. On se rend compte que faire quelque chose d’artisanal prend énormément de temps. Passer environ 10h par jour à réaliser une pièce unique n’est pas donné à tout le monde.

Je précise que je suis autodidacte : je n’ai aucun diplôme dans le domaine. Et je prends moi même des cours de broderie afin d’apprendre davantage de techniques.

Lors de mon dernier marché (Cidre & Dragon, à Merville-Franceville, dans le Calvados), j’ai passé pratiquement 2h à discuter avec des personnes qui, elles, n’ont pas vu le temps passé. J’ai parlé de mon métier avec tellement de passion qu’ils étaient captivés par mes paroles. Parmi ces personnes se trouvaient 2 garçons. Habituellement, on a du mal à attirer l’attention le public masculin à ce genre d’activité et pourtant …

5.Pouvez-vous nous présenter une création dont vous êtes particulièrement fière ?

Il y en a 2 dont je suis vraiment fière et pour cause !

La première : l’étendard du Gondor (cf Le Seigneur des Anneaux). Cela m’a demandé 130h de travail à la main. Lors de l‘Avant Première du 3ème volet du Hobbit, à Paris, je l’avais et j’ai eu droit aux félicitations de Peter Jackson lui même ! J’étais vraiment aux anges car sur le moment, j’ai cru qu’il ne l’avait pas remarqué. Mais au final si ^^

etendard-royal-du-gondor

La deuxième : l’étendard de l’Alliance (CF film Warcraft). Cela m’a demandé près de 200h de travail. Duncan Jones (fils de David Bowie) a retwitté mon post avec la photo et la vidéo du timelapse (je suis également présente sur Youtube ^^) : Je n’ai  pu contenir ma joie aussi  ^^.

Cela fait 2 personnalités, et pas des moindres, qui admirent mon travail !

Certains amis artisans m’ont récemment reproché de ne pas jouer là dessus … J’avoue que j’ai un peu de mal avec ça mais je sens bien que leur conseil est bon ^^’

6. Combien de temps prenez-vous, pour réaliser une broderie sur étendard, par exemple ? Qu’utilisez-vous comme matériaux ?

Tout dépend du budget et des desiratas du commanditaire

Le plus souvent, il n’excédera pas les 1000€ (et c’est déjà une somme à débourser ! ). Donc là, je vais plutôt proposer du coton sur du coton.

Pour l’étendard de Lordaeron (étendard brodé coton sur coton, dimensions de 45cm * 55cm), cela a nécessité environ 95h de travail, soit 950€, hors fournitures.

etendard-lordaeron-2

Pour exemple : si je devais vendre l’étendard de l’Alliance (broderie réalisée entièrement au fil d’or – environ 414m – sur du velours de soie, doublé de mousseline de soie), j’en demanderai au moins 2 500€ (200h de travail + 400€ de fournitures) mais celui ci n’est pas à vendre : je l’ai fait pour le challenge et mon book 🙂

7.Vous êtes née en Corée du Sud. La Corée du Sud est-elle pour vous, une source d’inspiration ? Et plus généralement, d’où vient votre inspiration ? Il y a-t-il un univers qui vous passionne le plus ?

Cela va vous décevoir mais … La Corée du Sud n’est pas vraiment une source d’inspiration. Cependant, lors de mon dernier voyage en Corée, en avril dernier, j’ai pris des cours afin d’intégrer à mes futures réalisations des techniques de broderie coréennes. En revanche, j’ai bien réalisé quelques broderies au motif bien asiatique sur de la soie de Corée avec des techniques occidentales, afin de créer un lien entre les 2 cultures.

Je tiens à préciser que la Corée, suite à la décision de certains rois, notamment le roi  Yeongjo, a perdu une grande partie de son savoir-faire en la matière, durant près de 300 ans …

Pour le drama The Royal Tailor (Sanguiwon, transcription anglophone), il a fallu près de 4 ans de recherche pour reproduire les broderies d’or de l’époque !  4 ans de recherche : ce qui est énorme. Tout ça parce qu’il n’y a pas eu de transmission de savoir.

C’est un peu la situation actuelle en France, pays de la Haute Couture, avec des artisans travaillant dans les ateliers.

J’ai eu une stagiaire en mars dernier (ma toute première 🙂 ). Elle fait un CAP broderie. Elle m’a expliqué que ses professeurs lui ont carrément dit : « Sans diplôme, inutile de se lancer de façon indépendante ! » et partant de là, être obligatoirement salarié d’un atelier de haute couture …

J’ai été, un peu, estomaquée d’un tel propos !

Je n’ai pas de diplôme dans ce domaine et pourtant :  je gère une auto-entreprise et je suis indépendante. Je dois être un véritable OVNI pour eux alors !

Pour en revenir à l’inspiration, je la trouve plutôt dans l’Histoire européenne (notamment nordique) mais également dans l’univers médiéval fantastique (Le Seigneur des Anneaux, World of Warcraft,  …) sans oublier l’architecture ou même dans l’univers fantastique (le steampunk)

8. Quel rapport entretenez-vous avec la Corée du Sud ? Y retournez-vous régulièrement ? Dites-moi tout !

La Corée est mon pays d’origine. Et mes relations avec sont assez chaotiques.

Après chaque voyage fait au pays natal, je me retrouve à déprimer : être coupé(e) de ses racines est une chose que je ne souhaite à personne. C’est très dur de réintégrer sa culture d’origine.

A titre d’exemple, il sera plus facile pour vous d’apprendre le coréen que pour moi. Pourquoi ? Parce que vous n’avez pas vécu l’abandon par votre pays natal.

Si vous faites des fautes quand vous parlez coréen ou même si vous ne maîtrisez pas totalement le coréen : vous serez pardonné facilement. Ce qui n’est pas forcément le cas avec les adoptés coréens …

De mon côté, je dois vraiment tout réintégrer : façon de penser, langue etc …

J’ai un gros blocage psychologique par rapport à ça : « Pourquoi ferais je l’effort d’apprendre le coréen alors que mon pays natal m’a abandonné ? »

J’ai discuté de ce problème avec d’autres adoptés. Pour beaucoup, c’est le même constat : ils ont du mal à apprendre le coréen …

L’an dernier, j’ai entamé des démarches juridiques pour faire apparaître mon prénom coréen sur mes papiers d’identité. J’estime que c’est important d’indiquer que je suis issue, non pas d’une seule culture (la culture française), mais de deux cultures. Étant donné que c’est dans le cadre d’une adoption plénière, c’est assez compliqué …

Quand j’y suis allée pour la première fois en 2004 : je n’ai eu droit qu’à des regards gênés ou tristes. C’était un voyage pour découvrir mon pays natal !

Mon deuxième voyage a eu lieu en 2005. C’était pour passer du temps avec ma famille biologique, notamment ma mère. J’ai eu l’impression que les adoptés étaient un peu mieux acceptés.

J’y suis retournée en 2009. Cette fois ci, c’était un peu différent car j’y suis allée avec d’autres coréens adoptés. Nous étions environ une centaine venant d’un partout du globe.

Nouveau voyage en 2013, c’était via le magazine Kpop Life avec leur programme « Let’s go to Seoul ». Je précise que je ne suis pas fan du tout Kpop … C’était surtout pour des articles sur la société coréenne ou même l’Histoire.

Plus récemment, en avril dernier, j’ai pu voyager à travers la Corée (avec un petit détour par le Japon) : Séoul (bien entendu) mais aussi Busan, Jeju, Kyongju. D’ailleurs, mon compagnon a fait un vlog sur notre voyage ^^

Cela fait 5 voyages effectués au pays natal mais il y encore des endroits que j’aimerais voir, notamment la partie nord est de la Corée du Sud 🙂

9. Quels sont vos projets pour les mois à venir ?

Dans un premier temps : un peu de repos bien mérité ! Et oui, pour énormément d’artisans, l’été est la saison des marchés médiévaux. J’en ai fait pas mal entre mi mai et le week end du 18 septembre. En gros, 6 mois de travail intense (où on oublie vacances, week ends et jours fériés) et 6 mois pour s’occuper de réaliser de nouvelles créations.

Au cours des 6 prochains mois, je ferai des incursions dans l’univers cyberpunk (en y intégrant des morceaux de circuits imprimés) tout en continuant les réalisations sur l’univers médiéval fantastique.

D’ici fin octobre, je vais devoir faire un bilan pour savoir quels marchés sont les plus intéressants pour moi.

Un immense merci à Mee Yung! Merci d’avoir répondu à mes questions avec autant de sincérité. J’ai adoré en savoir plus sur votre métier, votre passion. Merci de vous être livrée, à cœur ouvert, sur vos relations avec votre pays natal (témoignage très enrichissant). Je vous souhaite le meilleur dans vos entreprises pour les années à venir, sincèrement,

Pauline ^^

♡ Bonus ♡

Retrouvez Mee Yung sur…

Facebook

Youtube

Instagram

Twitter

Site internet

Connaissez-vous les broderies mains & créations textiles de Mee Yung? Qu’en pensez-vous? 

Korean Makeup Artist : Son Daesik & Park Taeyoon, deux légendes du maquillage en Corée du Sud !

N°1 en Corée du Sud !

« Dewy », « Flawless » ou encore « Glowing » le maquillage des idoles coréens doit être parfait, que cela soit pour une interview, à l’occasion d’un défilé, pour la UNE d’un magazine reconnu, pour un photobook, ou encore lors d’un tournage. Bien souvent, les agences font appel à deux grands noms du maquillage coréen.

Aujourd’hui je vous propose d’en savoir un peu plus sur un duo d’artistes coréens:  Park Tae Yoon et Son Dae Sik! Ami avant tout, ces deux artistes maîtrisent à la perfection l’art du maquillage et ce dans son ensemble. Leur objectif ? Sublimer un visage, faire ressortir sa véritable beauté naturelle tout en misant sur un regard lumineux.

Park Tae Yoon et Son Dae Sik

Crédit photo: sokoglam.com

Véritable ami d’enfance, surtout à l’école secondaire, Park Tae Yoon et Son Dae Sik se sont découvert une passion commune: l’industrie de la mode, de la beauté et du maquillage. Les couleurs, les formes mais aussi soins de la peau et pinceaux, les ont poussé a étudier l’art du maquillage pour en faire leur métier. Aujourd’hui, ils sont considérés comme numéro 1 des artistes du maquillage en Corée.

Maquilleurs professionnels, premièrement pour des acteurs  coréens, ils ne se sont pas arrêtés en si bon chemin. C’est maintenant au tour d’artistes internationaux de solliciter leur talent lors d’un passage en Corée.

SON_DAE_SIK_

Crédit photo: sokoglam.com

Son Dae Sik a maquillé l’un des plus beaux visages de la Corée du Sud:  Jeon Ji Hyunhéroïne du célèbre drama « You who came from the stars », mais également la charmante Lee Na Young. Du côté international, l’artiste a travaillé avec Chloé Moretz, Paris Hilton etc.

Crédit photos: www.chlomo.org ; kprofiles.com, i.ytimg.com

deco site

park_tae_yun_

Park Tea Yoon a quant à lui travaillé avec l’étoile montante de cette année: Song JoongKi, mais aussi avec l’élégante Kim Yuna. Il a également maquillé Chloé Moretz, Paris Hilton, tout comme Son Dea Sik. À cela vient s’ajouter l’actrice européenne Léa Seydoux et la belle australienne Miranda Kerr

Crédit photos: speakerscorner.me ; hdcoolwallpapers.com ; likehdwallpaper.com

Les deux artistes excellent dans leur domaine de prédilection. Ils ont connu une ascension astronomique vers la célébrité quand ils ont fait irruption dans l’ industrie de la beauté coréenne. Aujourd’hui, en plus de travailler avec les plus grandes célébrités de la Corée, les deux Coréens ont créé leur propre marque « Son & Park », qui combine soin de la peau et couleur, le tout dans un univers contemporain. 

Beauty-Water

Glow-Ring-Foundation-BoB_large

son&park

Crédit photos: 2.bp.blogspot.com ; cdn.shopify.com ; cdn.shopify.com

Et pour rester dans l’univers de la KBeauty, je ne sais pas vous, mais moi je me laisserai bien tenter par le produit « Beauty Water » des deux complices… Le nettoyant-toner a même remporté un Award l’année dernière 2015 Soko Glam Beauty Award. Étonnant non?! À tester! 

Connaissez-vous ces deux artistes, professionnels du pinceau et N°1 en Corée du Sud?

Han Nari: SOS Masqu’ampoule – Made in Korea, Designed in France !

C’est un véritable plaisir de vous retrouver aujourd’hui, pour un article placé sous le signe de la beauté! Vous savez à quel point je ne me lasse pas d’essayer les fameux « Sheet Mask », tout droit venu de Corée du Sud, et ce peu importe les marques.

Connaissez-vous la nouvelle marque franco-coréenne Han Nari? Et plus précisément les produits « SOS Masqu’Ampoule » de la marque ? (Si ce nom ne vous dit rien, prenez de quoi noter, parce que ce qui va suivre risque fortement de bousculer votre routine beauté/soin du visage! )

han nari

Han Nari, est comme je vous le disais une marque de cosmétique franco-coréenne créée par Agnès de La Croix.  Elle s’intéresse aux différentes étapes de la « cérémonie de beauté » des femmes coréenne: « des produits aux gestes d’application en passant par la philosophie coréenne » (ici pour en savoir un peu plus!)

Une petite présentation s’impose, avant de vous donner les raisons pour lesquelles je retenterais bien l’expérience des masques-ampoules.

Le nom de la marque vient du mot coréen « HANGUK » (Corée du Sud) et de « NARI »(qui signifie Lys), fleur qui évoque à la fois l’élégance et la pureté.

Son concept?

« La marque offre aux femmes du monde entier de véritables moments de plaisirs sensoriels et de bien-être grâce à ses soins de visages naturels et innovants, sa gestuelle technique et sa philosophie de beauté »

De très belles promesses, quand est -il des produits?

Pour le moment (et je l’espère) la gamme de la marque se compose de 4 masques aux compositions et aux bienfaits différents:

Sos masqu’ampoule Ginseng

-Sos masqu’ampoule Thé Vert

-Sos masqu’ampoule Aloe Vera

-Sos masqu’ampoule Hyaluron

han nari5

Et à chaque type et souci de peau, Han Nari a la solution! (Il vous suffit simplement de sélectionner, sur le site, le critère qui correspond le plus à votre peau, et le masque idéal vous est conseillé!)

han nari 3

J’ai eu la chance de pouvoir remporter deux masques de la nouvelle marque, il y a quelques semaines, lors d’un concours, sur la page Facebook de la marque! Je n’ai pas hésité un seul instant avant de choisir celui au thé vert (qui correspond parfaitement à ma peau qui a tendance à briller) et celui au Ginseng (pour ses propriétés énergisantes).

han nari 8

Aujourd’hui, je vous propose d’en savoir un peu plus sur le Sos masqu’ampoule au GINSENG. En quelques mots, ce masque correspond aux personnes ayant une peau fatiguée. Le masque-tissu fermeté : hydrate et raffermit grâce aux propriétés énergisantes du ginseng rouge.

De plus, « grâce à son sérum unique et riche en actifs naturels, le masque agit rapidement. Avec sa forte teneur en  ginsénosides, le ginseng rouge est reconnu pour ses vertus anti-âge. Il raffermit la peau en réactivant la micro-circulation ».

Côté composition, je suis tout simplement conquise! Bravo! 

Aussitôt reçu, aussitôt testé! Je vous propose de découvrir mon avis sur le produit juste en dessous!

deco site

han nari6

Sur la forme, le packaging a tout d’un masque en tissu traditionnel. Hormis le petit détail qui le rend encore plus attractif: SOS masqu’ampoule prend la forme… d’une ampoule (soin)! Autant vous dire qu’il ne passe pas inaperçu et qu’il se différencie très bien de d’autres marques coréennes ou françaises.

Le masque au Ginseng est très simple d’utilisation: « il suffit de le déplier et de l’appliquer sur le visage propre et sec, laisser agir pendant environ 15 minutes. Puis massez et tapotez doucement le visage pour une meilleure absorption du sérum ».

Une fois le masque en tissu sorti de son étui, on découvre un masque basique mais « enrobé » d’une bonne couche de sérum. L’application reste simple malgré le surplus de sérum. Je pense même qu’il y a assez de produits pour 2 utilisations. Mieux vaut en avoir plus que pas assez, me direz-vous. Toutefois, le masque à eu un peu de mal à tenir sur mon visage, j’ai dû bien m’allonger un instant, le temps de la pose. Le sérum a une texture « gluante » ce qui fait que le masque a tendance à bouger un peu. Mais rien de très grave. Sensation de fraîcheur au tournant… 

L’odeur reste agréable, très subtile mais agréable. Le sérum pénètre bien la peau, et ça c’est un très bon point si l’on veut avoir de bons résultats.

Et c’est parti pour 15 minutes de détente et de bien -être!

Une fois le temps écoulé, et après avoir enlevé le masque au ginseng, mon visage est resté encore un peu humide, à cause du sérum riche en actifs naturels.

Les résultats sont très satisfaisants, vraiment. Ma peau est plus nette après la pose. Mais le plus important : le masque a fait son job. Il a hydraté (en profondeur) mon visage (ça fait un bien fou!). Ma peau est rebondie et mes pores ne sont pratiquement plus apparents.  « SOS peau fatigué », pour le coup ça va mieux!

Je suis ravie d’avoir pu tester le masque au ginseng rouge de la marque. Et ce n’est surement pas le dernier, si vous voulez mon avis. La gamme SOS masqu’ampoule de chez HAN NARI peut convenir a tous types de peaux. Les masques coûtent 4, 90 euros l’unité. Un peu plus cher que ceux de chez Etude House ou même de chez The Face Shop. Mais quand on regarde aux résultats, on comprend vite pourquoi.

Et pour ceux qui se laisseront tenter…

han nari 7

Crédit photos: hannari.fr

Connaissez-vous cette nouvelle marque franco-coréenne de masque en tissu  « HAN NARI «  ?

« Intercultural marriage »: 3 couples de Youtubeurs en Corée du Sud, à connaître absolument !

Article découverte en ce jour ensoleillé sur l’île!

Je vous retrouve avec très grand plaisir pour vous présenter 3 couples de Youtubeurs qui habitent en Corée du Sud (ou presque) et qui partagent leurs épopées avec les abonnés –sans aucun tabou! Ces couples mixtes mariés, ou si vous préférez « intercultural couple », nous ouvrent les portes de leur quotidien (un peu comme la sympathique Amélie Nari, française et mariée à un coréen ~~). Au programme: vlogs, vie commune, choc de culture et fous rires à gogo!

~~ My Korean Husband ~~

mykoreanhusband

On ne présente plus ce couple! Nichola est australienne et Hugh est coréen. Ils se sont rencontrés en Australie. C’est en Corée du Sud, qu’ils ont posé bagage pour poursuite leur vie de jeune marié. Elle a commencé son blog parce qu’elle voulait montrer tous les aspects positifs et amusants d’être marié à quelqu’un d’une autre culture. Et elle le fait à travers de bandes dessinées toutes sympathiques! Le projet s’est donc étendu à Youtube, où les deux mariés proposent des vidéos au contenu varié, à la fois sur la culture australienne mais aussi (et surtout) sur la culture coréenne.

~~ J Hearts J ~~

JheartsJ

C’est sûrement le couple le plus drôle des trois autres couples présentés (selon moi)! Jenny est afro-américaine et Jae est coréen. Ils résident actuellement en Californie du Sud. Leur chaîne Youtube se compose principalement de « Daily Vlog » (pour une totale immersion dans leur quotidien)! Mais pas que: nourriture et culture coréenne sont aussi au programme. Ils se sont rencontrés le 21 juillet 2012 en Corée du Sud, grâce à une application de rencontre en ligne (l’anecdote de leur rencontre est plutôt amusante, je dois l’avouer ^^). Ils ont fini par tomber amoureux et par se marier! Pour les plus curieux, ils tiennent également un blog!

~~ 2Hearts1Seoul ~~

2hearts1seoul

Cette fois-ci, le couple présenté se compose de Sarah canadienne et de Kyuho coréen. Ils vont tellement bien ensemble, au passage! Ils se sont rencontrés sur le lieu de travail de Sarah. Timide au départ, Kyuho s’est malgré tout jeté à l’eau…Sur Youtube, ils partagent : les voyages, la nourriture et leur quotidien de couple marié en Corée du Sud! Les sujets sont variés et on prend un plaisir fou à regarder chacune d’entre elles!

Connaissez-vous d’autres couples mixtes Youtubeurs? Dites-moi tout!

« Pour moi, un bon drama c’est un drama capable de me faire oublier le temps » | Interview : Sam & les Dramas – Blog critique de dramas et films !

Jamais sans son drama !

Je parle très peu de drama, et pourtant je suis une grande consommatrice de ces séries coréennes.

Parce que j’adore vous faire découvrir mes coups de cœur du quotidien, aujourd’hui je vous propose de vous retrouver « en tête à tête » avec la créatrice d’un blog 100% DRAMA ... Son blog? Une tuerie. Sam tient une véritable base de données en ligne (160 dramas présentés au total!), pour les fanas de Drama coréen, Chinois, Japonnais, Taïwanais, Thaïlandais et même Hongkongais!

sametlesdramas

C’est avec une grande sympathie, qu’elle a joué le jeu en acceptant de répondre à quelques questions. Je vous invite à vous rendre sur son blog (hyper bien structuré et très cute au passage ^^) pour y découvrir ses critiques mais aussi pour apprécier sa playlist spéciale OST, dont je ne m’en lasse pas! Très bon choix!

Et… action!

deco site

Peux-tu te présenter en quelques lignes, pour ceux et celles qui ne te connaissent pas encore ?

Tout d’abord Bonjour et Merci. Je suis vraiment ravie que tu m’aies gentiment proposé cet interview, ça me fait énormément plaisir, d’autant que j’aime beaucoup ton blog 🙂

Donc… je m’appelle Sam. J’ai 24 ans depuis quelques jours seulement, et je suis actuellement vendeuse afin de mettre des sous de côté pour entrer dans une école d’Art en septembre (mon très grand rêve avec la Corée hihi).

Depuis combien de temps maintenant as-tu créé ton blog ? Pourquoi ce choix ?

J’ai crée mon blog il y a presque deux ans ; son anniversaire sera fêté cet été. Malheureusement, la première année de sa création, il est resté tristement inactif jusqu’à ce que je le reprenne en main l’été dernier. Depuis je le tiens à jour très régulièrement (je publie deux à quatre articles par semaine) et son existence me tiens vraiment à cœur.

Je n’étais pas à mon premier blog dramas puisque que, quand j’étais au lycée j’en tenais déjà un sur skyrock, mais comme celui-ci avait été laissé à l’abandon et que je cherchais une plateforme plus malléable, je suis allée sur elkablog. J’ai eu envie de réécrire sur les dramas pour la simple et bonne raison que mes proches ne comprennent pas ma passion et que j’avais besoin de partager avec d’autres personnes mes avis, mes envies et cet univers. Comme je ne suis pas forcément très à l’aise à l’oral (j’ai plus de mal à trier et assembler mes idées), l’écris était mon domaine de prédilection (d’autant que j’ai toujours aimé écrire – je rédigeais des sortes de romans quand j’étais au collège).

Depuis combien de temps te passionnes-tu pour les dramas et films asiatique ? Comment as-tu découvert les dramas ?

Ca fait maintenant 9 ans que j’ai déniché le monde fantastique de Dramaland. J’y vis depuis 2007 avec plus ou moins d’intensité selon les périodes. Dans mes premières années je regardais assez peu de dramas, je ne suis même pas sur de pouvoir en comptabiliser une dizaine par an, mais ces dernières années (et spécialement depuis 2013/14) je suis passée au niveau supérieur.

Mon premier pied à Dramaland s’est en fait fait avec un film : 100 Days With Mister Arrogant. Mon premier film asiatique, celui qui m’a donné envie d’en savoir plus sur cette culture (sachant que je m’intéressais déjà au collège à la calligraphie japonaise) et qui m’a fait me lancer dans mon premier drama : Silence. A l’époque, je regardais sur Dailymotion et je galérais à dégoter des teams de fansubs (alors que maintenant, il y en a vraiment plein, pour ceux qui sont un peu perdus je vous encourage à vous rendre sur mon Répertoire de Fansubs) pour me permettre d’en voir d’avantage.

Crédit photos: i.jeded.com / http://doramax264.com/

Ensuite j’ai commencé soit Devil Beside You soit Full House (impossible de me souvenir lequel des deux j’ai regardé en premier) et, sans m’en rendre compte, j’étais lancée dans une aventure qui, des années plus tard s’est transformée en l’une de mes passions les plus puissantes.

devil-beside-you-devil-beside-you-22945323-1024-768fullhouse

Crédit photos: images4.fanpop.com/ tidbit.happyheartandmind.com/

Par la suite j’ai regardé Goong, Hana Yori Dango, My Girl… Et petit à petit j’ai commencé à privilégier les dramas coréens au détriment des autres nationalités (ce que je tente de faire changer avec mes bonnes résolutions 2016).

Au jour d’aujourd’hui, si on me demandait « Et dans 10 ans, tu crois que tu en regarderas toujours ? », je répondrais sans hésitations que oui. Je n’en doute pas parce que, au fils des années, ma passion pour l’Asie et les dramas n’a fait que croitre, d’autant qu’il y a des dramas pour tous les âges : des dramas pour ados comme des dramas pour adultes plus matures. Alors, certes, avec ma future vie de famille, je ne pourrais plus en regarder autant, tout simplement parce que des responsabilités vont me tomber sur le coin du museau, mais je peux dire sans me tromper que je regarderais certainement des dramas… toute ma vie.

hanadanMy-Girl-korean-dramas-32444376-1280-720

Crédit photos: mermaidvision.files.wordpress.com / dramafever.com

As-tu déjà converti des amateurs de séries américaines/françaises ou mêmes anglaise à des dramas asiatiques ? Et si oui, comment ?

Lorsque je tenais mon ancien blog skyrock on m’a souvent remercié pour ça. Plein de gens ne connaissaient pas encore les dramas et je suis contente de pouvoir dire que j’en ai converti certains. Via internet, on rencontre tellement de personnes et nos textes peuvent atteindre un nombre incalculables de potentiels dramavores. Partager ma passion est vraiment un énorme plaisir, même si bizarrement, dans la vraie vie je ne l’ai jamais vraiment fait. Un peu comme si cette passion était une sorte de jardin secret. Les gens, s’ils parlent un minimum avec moi, savent que je regarde des séries asiatiques et que je tiens un blog mais c’est tout. Je me sens un peu pudique face à eux alors que, sur mon blog, j’ai la sensation d’être libéré de tout frein.

Donc oui, j’ai converti des gens (ahah on dirait que je parle d’une secte), mais très peu dans mon entourage « réel ».

As-tu d’autres passions ?

Oui !! Pas mal à vrai dire, mais la plus importante après les dramas c’est la pâte FIMO. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une sorte de pâte à modeler qui, une fois passée au four prend la consistance du plastique. J’ai même une page facebook et un blog (que je ne tiens pas trop à jour, d’autant qu’en ce moment je ne créer rien). J’aime inventer des mondes miniatures, spécialement pour Noël. Mais je laisse les petits curieux se rendre son mon blog artistique.

Quelle est la définition d’un « bon drama » pour toi ?

Pour moi un bon drama c’est un drama capable de me faire oublier le temps.

Je ne dois pas m’ennuyer une seule minute et, s’il y a des longueurs, je dois réussir à tellement apprécier les personnages et l’histoire que je n’ai pas envie de faire avance rapide. Il doit me faire passer par tout un tas de sentiments (la joie, la tristesse, l’angoisse, la sérénité…) et entretenir une certaine addiction au cours de mon visionnage. Si je veux toujours en savoir plus, c’est bon signe.

Romance, comédie, thriller ou encore horreur…as-tu une préférence ?

J’ai un faible pour les romances, et ce n’est pas nouveau. D’ailleurs, il est bon de savoir qu’avant (il y a un ou deux ans), s’il n’y avait pas de romance, je ne voulais pas regarder le drama/film en question ; j’étais vraiment bornée de ce point de vue là. Heureusement, depuis, je suis parvenue à être d’avantage ouverte d’esprit et ce n’est plus du tout un frein, et j’en suis bien contente parce que je serais passée à côté de vrais bijoux (comme tout dernièrement le très bon film Shoot Me In The Heart).

a08a29251a6d4d81894e27cd1a9f14fb

Crédit photos: i.jeded.com

Bref, je répondrais tout de même romance, mais y ajouterais également historique, fantastique, mystère…

Quel est l’OST qui t’a fait le plus craquer ?

Il y a énormément d’OST qui me font craquer (il n’y a qu’à écouter les 30 chansons de la playlist qui tourne sur mon blog pour s’en rendre compte), mais si je ne devais en choisir qu’un se serait celui du drama Empress Ki. Et notamment le thème principal qui fait battre mon cœur à chaque écoute.

Si tu devais choisir le prochain « casting » d’un film ou drama. Qui choisirais-tu en tête d’affiche ? Et pourquoi ?

Mon casting de rêve ? A vrai dire j’y mettrais tous mes acteurs favoris. Je vais t’imaginer trois couples qui feraient chavirer mon cœur à coup sur : Ji Chang Wook et Hwang Jung Eum, Lee Min Ho et Ha Ji Won, Kim Soo Hyun et Park Min Young. Si un drama regroupe un de ses couples (ou les mélange) je deviendrais tout bonnement dingue puisque ce sont mes petits chouchous.

Crédit photos: surgeryvip.com/ vignette2.wikia.nocookie.net/  soompi.com/ 1.fwcdn.pl/ asianfixations.com 

Quel est le drama dont tu rêverais pouvoir changer la fin ?

Heaven’s Tree. Je n’ose pas en dire trop pour ne pas spoiler les lecteurs qui ne l’auraient pas vu mais ce drama m’a tout bonnement traumatisée. Cette fin était juste abominablement triste et j’aurais vraiment voulu autre chose (même s’il n’y a pas plus belle preuve d’amour) pour nos deux héros qui méritaient vraiment d’être heureux ensemble. Un drama qui m’a énormément touchée à l’époque et qui m’a fait pleurer TOUTES les larmes de mon corps ; un des plus tristes jamais inventé !

treeheavenbanner

Crédit photos: kdramalove.com

Surprise ! On te donne l’opportunité de jouer dans un drama. Quel genre ? Quel scénario ? Quel personnage ? Et surtout, avec QUI ? Dis-moi tout !

Hum… Je voudrais jouer dans un drama historique, plus précisément un drama coréen pour porter de magnifiques hanbok richement décorés (nos costumes seraient aussi beaux que dans Empress Ki) et visiter des temples colorés, le tout dans des panoramas verdoyant à couper le souffle. Je voudrais faire rêver les gens avec une romance digne des plus grands classiques et faire battre leur cœur avec de beaux combats et des complots à gogo, le tout avec un suspens intenable.

Je serais un personnage au fort caractère qui apprendrait en cachette à se battre et à s’instruire comme un homme. J’aurais le beau visage de Song Hye Kyo et de beaux cheveux noirs rassemblés dans une natte si longue qu’elle me tomberait sur le bas des reins. Je pourrais être calme et placide comme l’eau d’un lac ou fougueuse comme un cheval sauvage et c’est cette dualité qui ferait mon originalité.

cf742e297fce1a97d7ff0434f51e5148_01

Crédit photo: kpopnewz.com

Dans cette épopée, ma meilleure amie serait Hwang Jung Heum (avec laquelle je vivrais la womance du siècle) et l’homme qui ferait battre mon cœur pourrait être Ji Chang Wook (mais s’il était Lee Min Ho ou Kim Soo Hyun ce serait tout aussi parfait), un guerrier aussi fascinant que dans Warrio Baek Dong Su. J’aimerais y rencontrer également Ha Ji Won, Ji Seong et pourquoi pas Sucharat Manaying en tant que princesse d’une autre contrée.

J’aime par-dessus tout les fins heureuses, je me vois donc vivre avec les personnes que j’aurais aimé, mais si on m’offrait une fin épique à la manière de Titanic, je marcherais aussi du moment que je toucherais les cœurs et les mémoires.

 Merci à Sam d’avoir répondu aux questions avec autant de transparence ! Je te souhaite de visionner les meilleurs dramas qui soient (pour que tu puisses nous donner ton avis et pour nous donner envie de les voir à notre tour)! Mais aussi de tourner avec le très beau Lee MinHo ♡ ahah ! 

♡ Bonus ♡

Son blog

Son twitter

Connaissez-vous le blog de Sam? Les dramas et vous, une longue histoire d’amour? Comédie, thriller, romance ou plus genre historique?

Interview de la Youtubeuse Nunaya – Nunaya World !

Bonjoooooour ~~

Connaissez-vous les vidéos de la charmante Nunaya? Cette Youtubeuse française, passionnée de voyages,  qui a vécu 4 années en Asie et plus précisément au Japon et en Corée du Sud?! Sûrement que oui!

Cela fait un moment déjà que je suis tombée sur sa chaîne Youtube… Et je l’ai tout de suite adoré! Sa bonne humeur, son franc-parlé, sa simplicité mais aussi et surtout les nombreux sujets abordés dans ses vidéos, m’ont rendu accro ♡ ! 

nunaya youtube

Il y a environ quelques jours de cela, j’ai pris contact avec Nunaya, pour lui proposer une petite interview ! Elle s’est empressée de me répondre « OUI! » avec une très grande gentillesse. J’ai vraiment souhaité en connaître un peu plus sur elle et sur ses futurs projets (et en tant que fidèle « loulou » je n’ai pas résisté à l’envie de lui consacrer un article sur le blog!).

C’est chose faite, car aujourd’hui, je vous propose de découvrir ses réponses (que j’ai adoré au passage ;)! Let’s go ~~

deco site

1. Bonjour Nunaya, peux-tu te présenter en quelques mots à mes lecteurs ?

Hello ! Je suis une française de 31 ans ayant vécu en Asie pendant 4 ans, de retour depuis peu en France. J’ai commencé à poster des vidéos sur Youtube il y a 2 ans afin de partager mon expérience d’expatriée au Japon et surtout, en Corée du Sud.

2. Quel a été ton meilleur et ton pire souvenir en Corée du Sud ?

Je crois que finalement, mon pire souvenir a été mon arrivée en Corée. Une déception énorme ! Je suis arrivée à l’aéroport d’Incheon et j’ai directement pris un métro pour me rendre à Itaewon où j’avais réservé un appart en colocation sur Airbnb. Ma première image de Séoul a donc était la rue principale d’Itaewon. Moi qui m’attendais à un choc visuel (comme lors de mon arrivée au Japon), je n’ai trouvé là qu’une rue vide, des bâtiments tout gris, de vieilles boutiques de vêtements bons marchés très moches. En fait, on aurait dit un quartier craignos de Paris… Puis, je suis arrivée à mon appartement… qui était en fait, en sous-sol. Un lieu hyper sale et flippant. Très glauque. Et quand j’ai vu ma chambre, sans fenêtre, j’ai été prise d’une terrible angoisse. Aucune lumière extérieure dans l’appartement que ce soit le jour ou la nuit. J’y suis restée 1 mois avant de trouver une colocation sur Hongdae. Là, j’ai enfin découvert le « vrai » Séoul !

Mon meilleur souvenir, je pense que ce sont toutes les soirées que j’ai passées avec ma première grande amie rencontrée là-bas. C’était le début de l’aventure et nous avions toutes les deux la tête pleine de rêves et d’espoir, d’insouciance. Chaque jour était une nouvelle découverte et nous passions des soirées de folies ! En 2012, il y avait encore peu d’étrangers en Corée et, de ce fait, lorsque nous sortions en club, nous étions bien souvent le centre d’attention ce qui, je dois l’avouer, n’était pas déplaisant !

5. Entre Corée du Sud et Japon, ton cœur balance ?

Oh oui ! Car le Japon et moi, c’est aussi une grande histoire. Je pense simplement qu’on n’oublie jamais son premier amour. Mon tout premier voyage, c’était à Tokyo en 2008. J’étais passionnée par la culture japonaise depuis des années et ce fût la réalisation d’un véritable rêve (et je n’ai pas été déçue !). La Corée, j’y suis arrivée totalement par hasard, sans vraiment avoir d’atomes crochus pour ce pays au départ. Je l’ai découvert lors de mon PVT à Tokyo en 2011 grâce à une immense affiche de DBSK à Shibuya et j’ai voulu en savoir plus… Finalement, je suis restée à Séoul plus de 3 ans ! (contre 6 mois seulement au Japon) Comme je dis souvent,

le Japon est mon grand amour et la Corée mon amante. »

4. As-tu des projets de  « retour » en Corée ?

Actuellement, TOUT est possible, mais rien n’a encore été décidé. La seule différence aujourd’hui, c’est que je ne partirai pas sans avoir un vrai projet et/ou un emploi sur place. Mais, je dois tout de même avouer que le Japon ne me lâche pas… C’est vraiment un choix difficile en tous les cas !

5. « Nunaya World ». As-tu eu une envie de changement après ton retour de Corée ?

Effectivement. Je suis passée de « Nunaya » à « Nunaya World » récemment. C’est un choix délibéré non pas de changement, mais plutôt une façon d’être moins limitée sur ma chaîne. Etant donné que je ne vis actuellement plus en Corée et que mes plans pour l’année prochaine ne sont pas encore clairs, j’ai envie de me laisser la liberté de parler d’autre chose que de la Corée. « Le monde de Nunaya », même s’il y a toujours une consonance coréenne, m’autorise à parler de tout, sans être limitée, à partager mon « petit monde » avec mes abonnés, quel que soit le sujet.

6. Quels sont tes nouveaux projets pour l’année 2016 ? Et pour 2017 ?

Comme l’ai dit plus haut, mon « futur proche » est encore relativement flou. Le projet numéro un, c’est d’abord la suite et fin de mes études. 2016-2017 sera, si tout va bien, l’année de ma licence pro. Le choix de mon école va d’ailleurs déterminer certains de mes projets futurs dont je ne peux pas encore parlé ici. Sinon, pour parler « voyage ». J’ai une forte envie de repartir à l’étranger une fois mon diplôme en poche et j’espère que, d’ici là, ma chaîne aura encore évoluée et que j’aurai des opportunités de travail.

Et parce que je suis une loulou curieuse….

7. Quelle est la première musique que tu as écoutée ce matin au réveil ?

En ce moment, j’écoute beaucoup Lone Digger de Caravan Palace, ça me donne une méga pêche (notamment quand je suis à la gym) ! Je suis par ailleurs une grande fan de musique électro et de l’univers du « vintage ». Ce sont donc des artistes que j’apprécie particulièrement et que j’écoute depuis plusieurs années.

8. Quel est ton indispensable « produit beauté » ?

Mon éponge Konjac !!!! Je l’adore et ça a été un vrai soulagement de voir qu’on pouvait en trouver facilement en France ! (ouf) Sinon, le produit de beauté coréen que j’idolâtre totalement, c’est le Clean It Zero de Banila Co. Une merveille ! Vous DEVEZ l’essayer !

Merci à Nunaya d’avoir répondu  à toutes mes questions avec autant d’engouement, de franchise  et de rapidité! Et bien sûr, je croise fort mes petits doigts, pour toi, le 24 juin! 

nunaya

♡ Où trouver Nunaya? ♡

Youtube

Facebook

Instagram

Twitter

Y’a t-il des loulous par ici ^^ ? Craquez-vous sur les vidéos de Nunaya?

Le service militaire en Corée du Sud !

Deux ans.

Cela peut parfois paraître long, surtout lorsqu’on est jeune. Mais c’est la règle car aucun Coréen ne peut vraiment s’y soustraire.

Encore aujourd’hui, la Corée du Sud est un pays « en guerre » contre le Corée du Nord. Aucun traité de paix n’a encore été signé par les deux pays : il faut donc se tenir prêt en cas d’attaque et savoir défendre son pays. C’est pourquoi, le service militaire est un passage o-bli-ga-toi-re pour tous les Coréens (soufflez les filles, vous échappez à la règle!).

55d7797fc46188633a8b4617

Crédit : francais.rt.com

Bien plus qu’un simple service, les Coréens le considère comme un devoir. Une fois la vingtaine passé, les garçons commencent à se préparer sérieusement pour l’armée. La devise: profiter des mois à venir, avant les 25 autres mois d’isolement. En général (et le plus souvent) c’est au milieu des études qu’ils se décident à intégrer le service. En moyenne, le service militaire dure 2 années et les Coréens doivent s’y soumettre avant d’atteindre l’âge de 31 ans. À noter que depuis déjà quelques mois, la durée du service militaire peut vraisemblablement varier.

Tout comme pour la France, plusieurs branches composent le corps de l’armée : l’appelé a donc le droit de choisir son « camp » >>

♦ Armée de terre de la République de Corée
♦ Force aérienne de la République de Corée
♦ Marine de la République de Corée

~ Coupé du monde? ~

 

Au programme : entraînements à gogo, maniement des armes etc.

Durant les 5 premières semaines, aucun contact avec l’extérieur n’est autorisé. Encore moins les communications via le smartphone. Les premières semaines débutent par des formations. Mais le plus dur, reste de ne pas avoir de contact avec sa famille ou ses amis. Aie.

Après ces quelques semaines, des permissions sont autorisées. Les jeunes recrues peuvent aussi utiliser internet dans un cybercafé, mais avec un temps de connexion limité. Par ailleurs, l‘envoi de lettre et les visites sont aussi autorisés.

Difficile aussi de rester en couple avec sa petite amie lorsque l’on s’absente un long moment en raison de son service militaire. Seuls les plus amoureux (et courageux) d’entre- eux, se refusent de rompre malgré l’absence et la distance.

~ Y’a t-il un moyen de contourner son service militaire? ~

 

Certains Coréens arrivent à passer entre les mailles du filet… sous certaines conditions:

– s’ils sont atteints d’une maladie physique ou mentale grave
– s’ils  ont beaucoup de tatouages sur tout le corps (signe d’appartenance à un gang)
– s’ils ont un casier judiciaire etc.

Pour les stars du show-biz, des arrangements existent. Les labels n’hésitent pas à repousser, au plus tard, l’inscription de leur protégé à l’armée.

Refuser de servir son pays équivaut à une désertion… Et là, c’est Monsieur le juge qui s’en mêle! Mieux vaut ne pas essayer de contourner le système !

oco

Extrait du drama coréen « Descendants of the sun ».

Crédit: http://i966.photobucket.com/

Que pensez-vous du service militaire en Corée ?